Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AERE, Association Environnement Reignier-Esery

Avec malice et esprit positif, nous agissons localement pour l'environnement: Pédibus, AMAP, autoconstruction de fours solaires, boîtes d'échanges de livres et objets, qualité de vie et questions de mobilité - Les solutions existent, rejoignez-nous !

Coeur de Ville

Publié le 15 Novembre 2016 par aere74930

Point n’est besoin d’entrer dans les querelles municipales majorité-opposition pour constater que Reignier a besoin d’un vrai centre! Un parc accueillant, bien situé où les gens peuvent se retrouver devient vital. Il suffit de regarder autour de soi.

 

Villes et bourgades possèdent presque toujours en leur centre un espace de détente entourant un bâtiment ancien qui confère au lieu son caractère, tout en abritant des activités d’intérêt public. 

 

Centre de La Roche

Centre de La Roche

 

Etrange

Nous parlons d’un tissu urbain normal, habituel et il est étrange que cette évidence ne saute pas aux yeux de tous les décideurs. Reignier possède bien une pelouse autour de son Eglise, mais celle-ci est décentrée vers le bas de l’agglomération et ne suffit plus au besoin d’espaces verts dans une ville qui est passée en l’espace de quelques années de 5000 à bientôt 8000 habitants. Et ce n’est pas fini puisque bien d’autres parcelles aujourd’hui enherbées sont destinées à la construction!

Les espaces d’activité de Reignier sont plutôt éloignés, tels les Rocailles ou le futur - et hypothétique parc du Ramboëx, prévu au schéma de cohérence territoriale (SCOT).

 

Densification

Une association environnementale comme l’Aère ne se positionne pas contre une certaine densification de l’agglomération. Celle-ci est même nécessaire si l’on veut protéger la campagne contre le fameux «mitage du rural». On ne s’offusquera donc pas de l’édification d’immeubles en soi, même si à Reignier le rythme des construction a de quoi inquiéter. En revanche, plus on densifie et plus il est nécessaire de soigner la qualité de vie qui accompagne les constructions! 

 

 

 

Allons-nous répéter les tragiques erreurs depuis longtemps dénoncées par les urbanistes? Subirons-nous des barres d’immeubles sans âme dans une ville morne, alors que Reignier-Esery, de la Fête de la Jonquille au Perce-Oreille, a connu de si belles ambiances? Il nous faut un coeur de ville et pourquoi pas avec une sympathique terrasse sous le feuillage de quelques beaux arbres! 

 

Identité d’une bourgade

Probablement pour calmer d’âpres débats internes1, la municipalité a lancé à l’automne 2015 un «groupe de réflexion» ouvert aux citoyens2. L’AERE y a participé, son apport consistant à prendre exemple sur d’autres communes pour imaginer le futur parc et son contenu. Des membres de l’association CADRE, deux architectes et Olivier Venturini ont quant à eux esquissé de très intéressantes pistes pour l’avenir du site: de belles allées prolongeant des accès bien étudiés depuis la Grand-rue, avec possibilité d’accueillir le marché hebdomadaire et même un projet de parking souterrain. Le consensus fut général.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le majestueux bâtiment de la maison de retraite (Hôpital local départemental), qui sera vidé en 2020, est idéalement situé au centre. Il pourrait être restauré et abriter diverses administrations en mal de locaux ainsi que des structures et associations locales3. Son parc jouerait le rôle de pôle de détente, permettant par exemple à un parent de laisser jouer son enfant pendant que l’autre se rend au marché. Quoi de plus naturel?

 

Quel destin?

Actuellement, la délibération municipale «n°106» est sensée préserver le bâtiment (non-encore classé) et la révision du PLU est supposée figer le périmètre dénommé «coeur de ville» pour le préserver, mais sans qu’il soit clairement décidé de son destin. Sommes-nous partis pour des années d’incertitude avec un bâtiment vide et un parc inaccessible?

 

Face à la curieuse discrétion des autorités, l’AERE entend évoquer cette question de manière libre et ouverte puisqu’elle concerne les Reignerand.e.s et l’image de notre commune. Nous allons continuer de documenter et de partager cette problématique avec les associations et personnes intéressées. Le coeur de ville nous concerne tous. Parlez-en autour de vous et interpellez vos élus!

 

Phil Chloro

 

1 Débats pendant lesquels une étude réalisée par la société Teractem et révélée par l’association Cadre et les élus de l’opposition, semblait errer tel un fantôme entre invocations et démentis. Elle prévoyait de couvrir le parc d’immeubles.

 

2 Composé de 4 élus de la majorité (dont Eric Bouchet), 4 de l’opposition (dont Olivier Venturini) et d’une quinzaine d’habitant.e.s. Le groupe s’est réuni une dizaine de fois et a présenté ses projets aux conseillers municipaux ce printemps, avant l’élaboration du PADD (plan d’aménagement et de développement durable).

 

3 Pourraient avoir besoin de locaux administratifs: la Commune, la MJC, Arve-Salève, Syndicat des eaux, Lycée Jeanne Antide et diverses entités et associations.

 

Recensement des activités sur plusieurs communes (AERE 2015):

 

 

 

 

Commenter cet article