Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AERE, Association Environnement Reignier-Esery

Avec malice et esprit positif, nous agissons localement pour l'environnement: Pédibus, AMAP, autoconstruction de fours solaires, boîtes d'échanges de livres et objets, qualité de vie et questions de mobilité - Les solutions existent, rejoignez-nous !

Une Eco-village irlandais

Publié le 30 Avril 2017 par Phil Chloro

Prochainement nous parlerons de l'AERE et de ses objectifs, mais d'ici-là, ne vous interdisez pas de rêver, par exemple d'un éco-quartier pour Reignier-Esery... 

 

Prévoir la visite d'un éco-village lors de vos vacances donne un PLUS à votre séjour et vous avez des chances d'être très bien accueillis comme nous le fûmes à Cloughjordan (prononcez "clock jordenne") lors d'un voyage en Irlande.

 

 

J'ai trouvé  cet endroit inoubliable par internet. Coup de chance, l'éco-village de Cloughjordan est assorti d'un éco-hôtel simple et accueillant.  On peut y cuisiner soi-même en compagnie des autres hôtes, dans la cuisine commune. L'ensemble est niché dans le comté de Tipperary, au centre-sud de l'île, dans un coin de riante campagne proche d'une gare. Une étape facile en route vers l'ouest. 


 

 

Comme nous avons manifesté notre intérêt pour le lieu, Pat, le patron de l'hôtel Django nous fait visiter l'éco-village en cours de développement. Nous découvrons un incroyable concentré écologique d'avant-garde: villas «passives» agréablement disposées le long d'un ruisseau aux berges renaturées, chauffage solaire commun, poulailler communautaire et forêt commune pour le bois de chauffage... 

 

Comme si cela ne suffisait pas, un centre d'expertise tout neuf est disponible à la location. Il s'agit d'une part d'une cuisine professionnelle qui peut être utilisée par des familles comme par des micro-entreprises, pour des périodes de diverses durées, afin de valoriser des produits agricoles locaux, comme ceux de l'AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) par exemple. D'autre part l'édifice, éco-construit, devrait bientôt accueillir une imprimante 3D. Cette technologie-clef, branchée sur l'innovation, est le gage de synergies avec les universités notamment, et montre que Cloughjordan n'est aucunnement repliée sur elle-même mais lucidement tournée vers l'avenir. Un avenir vert, auto-suffisant et interconnecté. Cela vous fait envie? Moi, ça m'a scotché !!

 

 

 

 

Mais revenons à l'AMAP. Greg et son collègue en sont les producteurs et ils nous parlent de leurs réalisations, difficultés et projets. Ils cultivent des légumes dont une bonne partie en permaculture1

 dans les serres-tunnels. On y voit de magnifiques plate-bandes incurvées. Ces jardins d'Eden sont aussi bichonnés par les "Wwoofers", encore une bonne idée: les Wwoofers, organisation mondiale, sont des étudiantEs nourris et logés qui font de la permaculture durant leur séjour. Il ne s'agit pas de travail au sens économique du terme, mais plutôt d'un échange de services et de savoirs avec des producteurs en bio. C'est tout bénéfice pour ces jeunes, quelques Espagnols ou Lettons de passage qui en profitent pour pratiquer leur anglais. Greg peut aussi leur déléguer une partie de son travail.

 

1 Permaculture: méthode la plus écologique possible pour cultiver, basée sur les principes suivants: maximiser les interactions au lieu d’aligner les plants, pas de labours mais un sol s’approchant de l’humus forestier, et beaucoup d’essais et d’observation - quantité de vidéos permaculturelles sur Youtube.

 

 

Il a d'ailleurs fort à faire car les producteurs gèrent également un stock de graines pour re-semer leurs cultures et rester indépendants. Nous visitons les champs de patates, choux etc. Un brave tracteur sommeille dans la boue irlandaise. La "chambre froide" est un vieux container en métal. Les distributions aux adhérents s'effectuent dans un ancien bâtiment à l'entrée de l'écovillage. Souvent, oignons et patates sont simplement mis à disposition et les adhérents se servent librement dans la semaine selon leur besoin du moment... Nous restons émerveillés de l'inventivité de cet endroit.

 

 

Tout n'est pas rose évidemment. L'éco-village a subi la crise économique irlandaise et tous les projets ont marqué un important ralentissement. Mais les habitants ont tenu bon et quelques nouveaux viennent renforcer le projet, dont un couple de Français venu s’installer dans une maison toute neuve.

 

 

Un dernier exemple d'inventivité à Cloughjordan? Le terrassement préalable aux constructions a généré une imposante colline de terre inutilisée en bordure du terrain. L'association gestionnaire de l'éco-village a mis au défi les Wwoofers de proposer une solution «permaculturelle» pour mettre en valeur ce relief problématique. La solution retenue fut de l'aménager en site de "glamping". Qu'est-ce que le glamping? C'est la contraction de "glamour" et "camping". Ce concept repose sur l'idée qu'après le pic pétrolier, déplacements et voyages seront limités par la force des choses. A l'avenir nous nous délasserons de manière plus locale mais nous voudrons tout de même nous dépayser. Cabanes confortables, yourtes douillettes et autres coins de paradis nous transporterons vers un "ailleurs" local, voluptueux et écologique. C'est le glamping, le tourisme de l'avenir!

 

 

Avant que soit dissipé le brouillard matinal, nous prenons un café chez Deirdre, une habitante de l'écovillage qui réside et travaille quelques jours par semaine à Dublin (à 140 km). Elle parle avec un entrain tout irlandais de cette ambitieuse entreprise. Après son témoignage nous lui disons Au revoir ainsi qu'à Pat, le coeur chaud et des étoiles plein les yeux. Nous reviendrons à Cloughjordan.

 

Phil Chloro

 

Commenter cet article